Alexander Schellow

- Elise Tamisier

Dessin, animation, performance audiovisuelle

Basé à Berlin, Alexander Schellow est né en 1974. Études effectuées à l’Universität der Künste de Berlin et à la School of Arts de Glasgow.

Depuis 1999, il développe une pratique continue de reconstruction de la mémoire par le dessin et l’animation. En ont résultées plusieurs séries de dessins, d'animations, d'installations, et de performances qui ont circulé à l'échelle internationale.

Récemment, on a pu voir son travail à la Biennale de Lyon 2011, au Centre Georges Pompidou, au Fresnoy - Studio national des arts contemporains, à la Biennale de Tirana (Albanie), à la Biennale de Thessalonique (Grèce), au Museion de Bolzano (Italie), au Kunstmuseum de Stuttgart (Allemagne), ou encore au DeApple Artcenter (Amsterdam). Il figure dans la programmation « Human Frames » conçue par Lowave (Paris), le Musée d'art contemporain de Lyon vient de faire l'acquisition d'une de ses oeuvres.

Il collabore régulièrement avec la plateforme internationale de production MELD (New York/Paris/Athènes), avec le label d'avant-garde Lowave (Paris), l'association Catalogue du Sensible ou encore avec la société de production Films de Force Majeure (Marseille). En 2011, il s'associe à Marie Urban pour créer la société index.film, basée à Berlin.

Depuis 2007, Alexander Schellow intervient régulièrement comme enseignant dans diverses universités (Paris, Londres, Anvers, Constance). Il a obtenu plusieurs bourses et résidences - dernièrement à l'Akademie Schloss Solitude dirigée par Jean-Baptiste Jloy ou encore au Zukunftsklloeg de l'Université de Constance.

Site de l'artiste : http://fr.alexanderschellow.de


Elise Tamisier

Alexander Schellow - Flavie Pinatel

Photographie

Née en 1980, Elise Tamisier est basée à Marseille où elle travaille actuellement comme réalisatrice et photographe.

Son travail s'articule autour de la manière dont s'exprime l'individualité dans un environnement social donné. Sa première exposition avait pour thème l'urbanisme et a eu lieu à Liverpool et à Grenade (Espagne).

Elle réalise régulièrement des photographies de plateau pour le spectacle vivant et le cinéma. Elle a récemment participé au projet sammlung (Marseille – 2011) avec l'artiste allemand Alexander Schellow.

Elle est passée à l'image en mouvement en tant qu'assistante réalisation (Alter Ego, de Jérôme Nunes - 2010). Elle a ensuite réalisé SANS SOMMEIL (2010), documentaire expérimental court-métrage sur la ville de Paris, à partir d'une session de prise de vue et de son de 24h non-stop. Dans la foulée, elle réalise AILLEURS COMMENCE ICI (2010), qui déplace le dispositif de SANS SOMMEIL dans les environs de Marseille et inclut la participation active des habitants dans la prise de vue.

Depuis 2011, elle dirige l'association Compagnie d'Avril, où elle anime des ateliers d'éducation à l'image pour le public scolaire et amateur, donnant lieu à des documentaires collectifs et à des expositions. Deux documentaires sur la ville de Martigues ont ainsi été réalisés dans le cadre de l'atelier ALPHAVILLE. Depuis 2012, Élise Tamisier développe des ateliers de programmation soutenus par le dispositif PASSEURS D'IMAGES.

Elle s'apprête à réaliser un documentaire sur les Ateliers Courts menés par Alain Guiraudie auprès du collectif de comédiens La Réplique. Elle développe actuellement le projet de documentaire UTOPIE NAOSHIMA, et prépare une exposition photographique, qui comprendra notamment ses travaux sur le Japon.


Flavie Pinatel

Elise Tamisier - PAUL WENNINGER

ART VIDEO, INSTALLATION

Née en 1977 à Marseille où elle a fait les Beaux-Arts, Flavie Pinatel est aujourd'hui artiste, réalisatrice et chef-opératrice, basée entre Marseille et Aubervilliers. On a pu voir son travail entre autres à la Biennale de Lyon 2011, au BAL, à la Galerie de l'École d'Architecture de La Villette, au CRAC de Sète... Un temps collaboratrice régulière de Valérie Jouve, elle est par ailleurs réalisatrice pour Arte (Métropolis) et Canal Plus (Mensomadaire). En tant qu’artiste, elle est soutenue par la Région PACA, par Mécènes du Sud ou encore la Villa Médicis.

PAUL WENNINGER

Flavie Pinatel - Valérie Mitteaux



Une marionnette de taille humaine, androgyne et candide, assiste au quotidien de cinq personnages qui semblent à peine remarquer sa présence.

Tous sont pourvus de prothèses technologiques qui, chacun à des degrés divers, les aident à vivre : jambe artificielle, pacemaker, implant oculaire… Ou plus simplement écouteurs, Smartphones, casque de réalité virtuelle…

En dépit de leur solitude évidente, on comprend progressivement que ces personnages sont tous interconnectés. Peut-être bien jusqu’à la marionnette elle-même, dont le visage a l’étrange propriété de se transformer en fonction de la situation et de son entourage…

Grâce à la technique de pixilation, les mouvements de la marionnette seront parfaitement fluides et organiques, tandis que les humains qui l’entourent seront animés de mouvements étranges et saccadés. Dans un geste à la fois ludique et subversif, notre monde ordinaire se trouve ainsi mis en question à travers le regard de SWAMP.

SWAMP est une web-série d’animation composée de cinq épisodes et d’un épilogue qui seront accessibles via une interface web originale et une application pour Smartphones et tablettes (durée totale de l’animation : 28 minutes). Swamp donnera également lieu à une version linéaire prenant la forme d’un court-métrage destiné aux festivals, à la télévision et à la salle.


Valérie Mitteaux

PAUL WENNINGER

Documentaire

Valérie Mitteaux est documentariste.

Elle vit entre Lisbonne et Paris.

Anciennement journaliste, elle a réalisé plusieurs long-métrages documentaires dont Caravane 55, prix Spécial du Festival du film des droits de l’Homme, à Paris en 2004 et Prix du Public aux Ecrans Documentaires du Mans en 2005 ; Kings of the World, sorti au cinéma en juin 2007 et plus récemment Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre, produit par Arte (distribué par Arte Distribution et BQHL), diffusé en octobre 2011 en France et en Allemagne.

Concentrée sur la recherche de nouveaux paradigmes, les droits humains et la quête de plus de démocratie, elle mène en parallèle deux nouveaux projets : Dreamocracy co-réalisé avec la réalisatrice portugaise Raquel Freire sur une initiative d’Académie Citoyenne portugaise, à vocation européenne. Et La sous-mission féminine, sur la difficulté des femmes à sortir de leur soumission.